vendredi 14 décembre 2018

Votre annonce ici

Votre annonce ici

Vous souhaitez publier votre...

Annonces

Depuis dimanche dernier, nous connaissons le nouveau visage de l'Assemblée Nationale. Qu'en est-il dans le biterrois ?

Dans la 6ème circonscription, c'est la candidate Front National Emmanuelle Ménard qui l'emporte avec 53.49% des suffrages exprimés, soit une avance de 7 points sur sa concurrente En Marche. La femme du premier édile biterrois rejoint donc le groupe de 8 députés FN à l'Assemblée, un record pour le parti dirigé par Marine Le Pen.

Dans la 5ème circonscription, c'est Philippe Huppé, maire d'Adissan présenté avec l'étiquette République En Marche qui devient député de la majorité présidentielle avec presque 20 points d'avance sur son adversaire Front National. 

Sur ces deux circonscriptions, la participation est plus élevée qu'à l'échelle nationale de quelques points, mais on peut aussi questionner le grand nombre de votes blancs qui atteint presque 10% sur la cinquième.

Pour voir les résultats des législatives dans l'Hérault en détail

Dans la 6ème circonscription, Emmanuelle Ménard (FN) et Isabelle Voyer (REM) s'affronteront lors du second tour pour accéder au poste de député. Emmanuelle Ménard a réuni 36.18% des voix, ce qui lui laisse une confortable avance sur son adversaire En Marche qui en a obtenu 24.17%. Le député sortant Élie Aboud (18.48%) regrette "la campagne médiatique faite autour du mouvement La République En Marche" et rappelle que "le socle de la démocratie a besoin de contre-pouvoirs". Des scores qu'il convient de nuancer dans cette sixième circonscription qui n'a réuni que 45.74% de ses électeurs aux urnes, 4 points en-dessous de la participation nationale.

Issue similaire dans la cinquième circonscription de l'Hérault où les candidats Philippe Huppé (REM) et Gilles Ardinat (FN) sont en lice pour le second tour. La socialiste Marie Passieux et son suppléant Kléber Mesquida, député sortant, perdent donc leur assise historique sur cette circonscription avec 13% des suffrages exprimés. Comparativement à sa voisine, cette circonscription s'est plus mobilisé et l'on enregistre une participation de 50.57%.

À moins d’un mois du scrutin qui décidera de la majorité parlementaire du président fraîchement élu, il est temps de faire un point sur la situation de nos circonscriptions.

La 6ème circonscription

La plus importante à remporter. Cette circonscription centralise les 3 cantons de Béziers plus les villes de Colombiers, Maraussan et Cazouls-les-Béziers.

C’est dans cette circonscription que se présente Emmanuelle Ménard, femme de l’actuel maire de Béziers, avec le soutien du Front National et du Mouvement pour la France. La candidate qui veut préserver « les racines et la culture française » est confortée par les victoires des conseillers départementaux FN élus dans tous les cantons de la ville ainsi que par les scores élevés de Marine Le Pen aux présidentielles dans le biterrois.
Elle devra affronter le député Les Républicains sortant, Élie Aboud, qui tente de conserver son poste à l’Assemblée Nationale.
Il faudra aussi compter sur la présence de candidats du Mouvement La République En Marche représenté dans la 6ème par Isabelle Voyer, ancienne géologue reconvertie en consultante environnement à Béziers.
Le candidat de la France Insoumise, qui a refusé une alliance avec le candidat Parti Communiste, est David Garcia, infirmier en milieu scolaire. Le programme reste fidèle à L’avenir en commun, proposé par Jean-Luc Mélenchon lors des présidentielles.
Quant aux socialistes Dominique Fouilhé et Christophe Coquemont, pas de nouvelles depuis que le Parti Socialiste a gelé leur investiture. Pour l’heure, le PS ne sera donc pas représenté dans la circonscription.

La 5ème circonscription

La cinquième circonscription est l’une des plus vastes de l’Hérault. Elle comprend des villes de Sud-Hérault comme Capestang, Saint-Chinian, Puisserguier mais aussi Murviel-les-Béziers et tous les hauts cantons.

Gilles Ardinat, professeur agrégé d’histoire-géographie engagé au sein du collectif d’enseignants Racine et conseiller régional du Front National est le candidat du FN dans cette circonscription.
Le candidat de La République En Marche de cette circonscription est finalement Philippe Huppé, maire d’Adissan élu sous l’étiquette UDI, président du parti radical de l’Hérault, qui a choisi de ne pas se présenter pour Les Républicains. Son ambition : « apporter un peu plus de renouveau et d’humanisme » dans la vie politique française.
Kléber Mesquida le député socialiste sortant devient le suppléant de son actuelle suppléante, Marie Passieux.
Catherine Rouillé-Pasquali a été investie dans le cadre de la liste LR-UDI.

Paul-Arnaud Boudou

Ce dimanche 23 avril, les Français ont voté pour leur candidat au premier tour des élections présidentielles. Dans le biterrois, les résultats diffèrent du scrutin national.